Le côté sombre du métier d’avocat

La carrière d’avocat fait partie des carrières les plus admirées. Mais s’il possède, en effet, de nombreux avantages, ce métier compte aussi parmi les plus difficiles qui soient. Suivez ce top 10 des pires côtés de ce métier à la peau dorée.

Du stress à revendre

On vous voit venir : « Oui, mais tous les métiers sont stressants… » Certes, mais être avocat signifie respecter le délai, faire face à la pression occasionnée par les heures facturables, les requêtes des clients, les réformes juridiques, la concurrence, la pression de défendre un homme coupable… la liste des graines de stress pour les avocats est très longue !

Un horaire permanent

Une étude statistique de 2015 révélait que le volume horaire de plus de la moitié des avocats en exercice excédait les 40 heures par semaine. Pire encore, les plus chargés d’entre eux peuvent passer le cap des 70 heures par semaine. Qui faut-il accuser ? La réponse semble évidente : le système du métier qui favorise la concurrence à outrance ainsi que le fait d’être disponible au cellulaire à toute heure de la journée et de la semaine.

Une réalité démoralisante

Les premiers points précédemment abordés entrainent généralement une forte insatisfaction des justiciers bureaucrates par rapport à leur métier. Pour le confirmer, selon un sondage récent, on a découvert que les avocats font partie de ceux qui ont des plus hauts taux de suicide et de dépendance à des substances hallucinogènes.

Des études chères

Excepté le Québec, la formation d’avocat est généralement onéreuse. En Angleterre, certaines écoles de droit font monter la barre à 10 000 livres. Tout cela sans compter les études complémentaires éventuelles…. Mais rassurez-vous, les avocats reçoivent quand même un peu plus que la moyenne des autres salariés.

La concurrence omniprésente

C’est logique : le nombre d’avocats en exercice augmente, tandis que les postes disponibles sont de plus en plus rares. Cet état des choses apporte une certaine frustration, car pour exercer, les juristes facturent moins cher, demandent plus de disponibilité et augmentent les heures de travail.

La pression occasionnée par la clientèle

Douce illusion que de croire que les discussions autour du salaire avec la clientèle seront brèves et concises. Les clients s’opposent à chaque fois au montant estimé par l’avocat, et ce dernier doit à chaque fois justifier ces sommes. On remarque la forte fréquence des actions fréquentes, aussi bien dans les grands cabinets que dans les petits.

Le droit, hors de contrôle

Le métier d’avocat est en constante évolution. Positive ou négative, on n’en sait pas beaucoup. Ceci étant, il faut reconnaitre que les avocats n’ont plus la main mise sur le droit, tandis que les ressources sont de plus en plus abondantes tels les sites sur le droit, les bureaux d’avocats virtuels ou les amateurs juridiques. Pour consolation, les avocats se voient encore réserver certains actes.

Le problème de la technologie

Ici encore, le problème ne concerne pas que les avocats. Bien que l’innovation technologique simplifie le travail du juriste, ce dernier se voit obligé de s’y familiariser. Ajoutez à cela l’achat de nombreux logiciels fondamentaux à son métier.

L’externalisation des procédures juridiques

Ce n’est plus une simple tendance : c’est la réalité du monde juridique. Le travail est externalisé dans les pays étrangers. Ces derniers emploient des travailleurs moyennant peu de financement, mais qui sont limités ou déplacés.

Une image ternie

Au détriment des blagues que l’on fait autour du sujet, on se rend compte que la profession d’avocat a une image assez sombre pour le public. Les avocats font, en effet, partie des personnes les plus détestées. Sans oublier les histoires de fraude, les honoraires exagérés…

Cette courte liste n’a pas la prétention de regrouper tous les inconvénients du métier d’avocat, mais suggère une certaine prise de conscience vis-à-vis de ces personnes. Trop souvent, nous les critiquons pour telle ou telle raison, mais serions-nous capables d’endurer durant un jour ce qu’ils endurent toute leur carrière ?