La justice européenne conteste l’enregistrement de wallapop comme marque communautaire

Le Tribunal de l’Union européenne (TGEU) a contesté aujourd’hui l’enregistrement de wallapop, la plate-forme numérique d’achat et de vente de biens d’occasion, comme marque communautaire. Cet arrêt marque une victoire juridique pour la société Unipreus, basée à Lleida, qui vend des vêtements de sport au détail via sa marque Wala et son site Internet walashop.En particulier, la TGUE annule la décision de l’Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO) dans laquelle elle a rejeté les recours d’Unipreus contre l’enregistrement de wallapop comme marque européenne.En outre, la TGUE précise que lors de la protection d’une marque, aucune distinction ne peut être faite entre le fait que les produits soient vendus dans un magasin physique ou que la transaction ait lieu en ligne, ce qui était l’un des arguments avancés par l’EUIPO et les avocats de l’office.En principe, la décision, qui peut faire l’objet d’un recours devant la Cour de justice des Communautés européennes, n’affecte pas l’usage de la marque en Espagne, mais plutôt son enregistrement en tant que marque communautaire, ce qui signifie que si vous voulez protéger votre marque dans l’UE, wallapop doit l’enregistrer pays par pays. Toutefois, Unipreus peut théoriquement s’y opposer et plaider en sa faveur.